mardi 5 juin 2018

Savoir reconnaître le mildiou sur les feuilles de Vigne !

En ces temps plutôt humides, le mildiou se développe à vitesse grand V.
Il est plus que nécessaire d'agir dès l'arrivée des premiers signes actuellement visibles sur les feuilles au détriment d'une récolte amoindrie voire perdue.

Le MILDIOU est causé par un champignon microscopique qui s’attaque aux feuilles et aux grappes. 

Sur les feuilles, il produit d'abord des tâches d'huile,

>> Il faut alors pulvériser de la bouillie bordelaise (autorisée en agriculture biologique) 15g/litre d'eau et renouveler tous les 15 jours et en tout cas dès qu'il a été lessivé par 25 à 30 mm de pluie ou d'arrosage.


Puis le dessous de la feuille se couvre de feutrage blanc

>>Il faut continuer le protocole de pulvérisation








Enfin des zones grillées apparaissent sur la feuille.

>> dans le cas où la feuille est totalement grillée, vous pouvez la supprimer et la détruire loin du vignoble pour éviter les contaminations



Précautions à prendre : 
  • Supprimer régulièrement les pousses basses et rejets traînant sur le sol ou se développant sur souche.
  • Eviter l'accumulation de l'eau dans les creux ou en bout de rang par drainage.
  • Dans les cas de fortes attaques, à l'automne ramasser les feuilles et les brûler.
Mais JARDIVIGNE pense à tout !
  • Pour les plus débutants, il existe d'autres variétés qui sont peu ou pas sensibles au mildiou selon les conditions (proximité de vignobles, zones humides) et qui ne nécessitent que 0 à 2 traitements avant et après floraison (cf article sur la  fleur de vigne)Il s'agit évidemment des incontournables ALADIN,  PERDIN, AMANDIN, CANDIN et du plus discret ou plutôt peu connu à ce jour le  MUSCAT BLEU !
  • Vous pouvez aussi nous envoyer des photos et nous vous donnerons notre avis : si mildiou ? ou pas mildiou ? 

Dans tous les cas, surveillez vos vignes !



1 commentaire:

  1. 15g/L de bouillie Bordelaise, sur la base de 1000L/ha, cela fait 3kg/ha de cuivre métal = gros dégât pour l'environnement!
    La dose considérée comme acceptable pour l'environnement, c'est 0.75kg/ha de cuivre métal max.

    RépondreSupprimer