lundi 28 janvier 2019

Se documenter sur la Vigne...

Il pleut...., il vente....  et nous ne pouvons rien faire au jardin !
Alors, pourquoi ne pas en profiter pour se documenter ?

Jardivigne met à disposition des livres avec conseils pratiques pour bien s'occuper de sa vigne.
Notre sélection...

  • Cultiver sa treille en bio, et réussir vin, jus et confitures 




de Jean Claude LE BIHAN. 192 pages. Tous les conseils pour cultiver efficacement une vigne en bio. Toutes les étapes pour réussir son vin à la maison, sans oublier jus de raisin et autres confitures !
plus d'info...





  • La manuel de Viticulture 


Le manuel de viticulture
De Alain REYNIER. Manuel technique du viticulteur (10 ème édition actualisée). 524 pages. Le plus complet en matière technique, il regroupe toutes les connaissances en matière de culture de la vigne.
La véritable Bible de la viticulture à portée de main.
NOUVELLE EDITION !
plus d'infos...



Bonne lecture !

lundi 21 janvier 2019

Reconnaitre les carences en Magnésie

Comme toutes les plantes, la vigne a besoin d’éléments minéraux pour assurer sa croissance. Elle les puise dans le sol... plus ou moins riche. 

Dans les sols légers, acides, pauvres en humus, la magnésie se fait souvent rare. Des carences peuvent apparaître et en général plutôt sur les feuilles du bas des rameaux (les feuilles les plus âgées).

On assiste alors à une décoloration internervaire c'est à dire entre les nervures qui débute à la périphérie du limbe ou contour de la feuille vers le centre. Ces tissus décolorés finissent par se nécroser progressivement à partir de la tige et tomber prématurément.

Cette décoloration est différente s'il s'agit de feuilles de cépage blanc ou rouge :

Carence en magnésie sur cépage blanc


Carence en magnésie sur cépage rouge

Sur grappe, on voit alors apparaître de petites baies, difficiles à venir à maturité, acides avec des risques de dessèchement de la rafle.

TRAITEMENT :
Il est impératif de corriger la carence du sol en apportant un engrais magnésien du type DOLOMIE qui permettra un retour à l'équilibre.
Pour cela vous pouvez vous référer à notre précédent article sur  Nos conseils en fertilisation 

lundi 14 janvier 2019

Nos conseils en fertilisation...

Les journées rallongent... le printemps va arriver... Il faut bichonner votre sol !

La plus part des amendements se font pendant l'hiver, début de printemps. Cet apport d'engrais permettra de favoriser le développement racinaire, foliaire ou même prévenir les carences en magnésie :


Vous pouvez réaliser un apport modéré en surface d'un engrais complet : de l'azote pour le développement foliaire, du phosphore pour les racines et de la potasse pour la fructification. Cet engrais pourra être apporté à l'automne ou en fin d'hiver avec un petit travail du sol pour le faire pénétrer. Pour cela, épandez votre amendement organique sur une superficie assez large autour des pieds (0,80 m à 1,50 m selon leur développement)
Tous les 2 à 3 ans, il est bon de faire un apport complémentaire de matière organique.




En sol sableux ou acide, afin d'éviter de futures carences, vous pouvez ajouter 50 à 100g d'un engrais contenant de la Magnésie (Dolomie).
En effet, il peut arriver que, dans certains terrains, un jaunissement partiel des feuilles apparaissent. Cela peut se manifester aussi parallèlement par un dessèchement partiel des grappes. Il ne s'agit pas d'une maladie, mais de la manifestation d'une carence en magnésie de votre sol. Il convient de la corriger en épandant sur le sol un engrais magnésien (Dolomie) dès l'apparition des symptômes et en renouvelant cet apport au cours de l'hiver.


Pour la deuxième année de plantation, l'engrais Jardivigne Osmocote Tablet constitue encore le meilleur fertilisant. Selon la force des pieds , il faudra en prévoir 2 à 3 pour chacun, autour du pied, à 30 cm de distance, et enfoncés à 25 cm de profondeur. Pour cela, enfoncez dans le sol un pieu de 2 à 3 cm de diamètre pour faire le trou; introduisez le bouchon d'engrais  dans le trou; enfoncez le bouchon en poussant avec le pieu.



 L'hiver est la saison idéale pour préparer votre sol profitez-en !

lundi 7 janvier 2019

Petit point sur la Vigne et les Gelées...
















Avec le froid hivernal qui sévit en ce moment, on peut s'interroger sur la vigne et les gelées...

Vous pouvez planter la vigne même en hiver mais pas dans un sol gelé. Il est préférable d'attendre le dégel du solIl faut savoir qu'un plant de vigne, lorsque le sarment est marron, est aoûté. Il peut alors résister à une température allant jusqu'à  -15°C voire -18°c, au dessous, il gèlera.
En cas de risque de fortes gelées, il est préférable de protéger le point de greffe et deux à trois yeux de la tige avec un paillage afin de conserver tout le potentiel de votre jeune pied. Vous pouvez aussi protéger cette zone en la recouvrant de terre en faisant une butée, mais attention à la découvrir au mois de mars ! Sinon, le  greffon fera des racines qui se développeront au détriment du porte-greffe.

Sachez que les variétés Ampelia :  PerdinCandinAladin et Amandin sont très rustiques. Elles peuvent geler leurs bourgeons au printemps et réussir à faire des grappes avec des bourgeons secondaires... Chose que les autres variétés n'arrivent pas à faire, leurs bourgeons secondaires produisant des feuilles mais pas de fruits. 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, observations, nous essaierons de vous aider et de vous conseiller au mieux.

Notre équipe est à votre disposition  contact@jardivigne.com