lundi 26 juillet 2021

Sarments de vigne pour vos grillades...


Voici venu le temps des grillades ! 

La vigne regorge d'atouts, vous pouvez recycler les bois de votre vigne. Lors de la taille d'hiver, pensez à conserver les sarments de vigne en fagots dans un endroit sec et utilisez les pour vos grillades tout au long de l'été.

Si vous n'êtes pas loin, Jardivigne vous propose ses sarments de vigne en fagot. N'hésitez pas à venir en chercher au magasin ! Bon plan : 2€ le fagot  ;-)  tel : 05 53 01 30 80


lundi 19 juillet 2021

Un ombrage naturel



Il fait chaud ...Il fait chaud...

Quoi de plus agréable qu'un ombrage naturel ?

Il suffit d'installer un palissage en appui ou pas sur un mur de maison par exemple...Ou d'utiliser une pergola en bois ou fer...

Choisissez un plant de vigne parmi toutes les variétés du catalogue de Jardivigne  mais les plus intéressantes sont les variétés avec de grandes feuilles pour une capacité de couverture optimale comme l'Amandin ou le Candin

Le Vitis Thunbergii comme sur la photo ou le Vitis Cognatiae, sont des vignes vierges décoratives qui possèdent aussi de grandes feuilles très appréciées pour couvrir les tonnelles...

Bon choix et surtout restez à l'ombre  !


mardi 13 juillet 2021

Savez-vous pourquoi on trouve des rosiers en bout de vigne ?


Dans les régions viticoles, vous pouvez  remarquer des rosiers implantés en bout de rang dans chaque parcelle, mais savez vous pourquoi ?

Plusieurs hypothèses historiques à cela...
  • Outre son aspect esthétique, très agréable à regarder, le rosier en bout de rang aurait une fonction bien précise : celle d’alerter le vigneron de l'arrivée de l’oïdium. Même si cette version n'a jamais été prouvée scientifiquement et même si les deux souches d'oïdium sont différentes, les conditions climatiques favorables à leur apparition sont  bien identiques.  
  • D'autres pensent que ces rosiers permettaient de guider les chevaux  pendant le travail du sol en leur signalant le bout du rang et en évitant ainsi d'arracher le premier cep de chaque rang de vigne.
Quelle que soit l'origine  de l'implantation des rosiers, Jardivigne vous invite vivement à planter des rosiers... rien que pour le plaisir ! 
N'hésitez pas à embellir votre vignoble amateur !




lundi 5 juillet 2021

Petit point sur le Phylloxera

                                                                                     photo IFV
On observe en ce moment une poussée fulgurante de boursouflures sur la face inférieure des feuilles de vigne de certaines variétés. Le climat actuel favorise effectivement le développement de ces galles phylloxériques.

Originaire des Etats-Unis, le Phylloxéra est un insecte ravageur de la vigne apparenté aux pucerons. Il a été identifié la première fois en France en 1863. Il a été d'ailleurs la cause de la disparition d'une partie du vignoble français au 19ème siècle et il est toujours présent depuis partout en France (et en Europe).

La viticulture Française s'est adaptée en utilisant la technique du greffage

Effectivement ce puceron dont le cycle de vie est partagé entre une forme radicicole (donc souterraine) et une forme aérienne est très difficile à maîtriser. Les vignes européennes sont peu sensibles au phylloxéra au niveau des feuilles mais sensibles au niveau des racines. C'est pourquoi on les greffe sur des variétés d'origine américaine, qui elles, ont des racines résistantes. Le greffage d'un greffon européen sur un porte-greffe américain, permet ainsi d'améliorer la résistance de la vigne.

Ce qu'il faut faire : 
Les galles phylloxériques en face inférieure des feuilles de vigne sont créées en réaction à la piqûre du phylloxéra femelle fondatrice qui va y pondre ses œufs. Le traitement le plus simple est de cueillir les feuilles au moment de l'apparition de ces symptômes et de les brûler. Le cycle de multiplication sera ainsi coupé.

 En tout état de cause, si les galles ne se généralisent pas à tout le pied, les dégâts entraînent au maximum un retard de croissance et une baisse de la production, sans mettre le pied en danger.