lundi 1 juillet 2019

Petit point sur le Phylloxera

                                                                                     photo IFV
On observe en ce moment une poussée fulgurante de boursouflures sur la face inférieure des feuilles de vigne de certaines variétés. Le climat actuel favorise effectivement le développement de ces galles phylloxériques.




Originaire des Etats-Unis, le Phylloxéra est un insecte ravageur de la vigne apparenté aux pucerons. Il a été identifié la première fois en France en 1863. Il a été d'ailleurs la cause de la disparition d'une partie du vignoble français au 19 ème siècle et il est toujours présent depuis partout en France (et en Europe).


La viticulture Française s'est adaptée en utilisant la technique du greffage

Effectivement ce puceron dont le cycle de vie est partagé entre une forme radicicole (donc souterraine) et une forme aérienne est très difficile à maîtriser. Les vignes européennes sont peu sensibles au phylloxéra au niveau des feuilles mais sensibles au niveau des racines. C'est pourquoi on les greffe sur des variétés d'origine américaine, qui elles, ont des racines résistantes. Le greffage d'un greffon européen sur un porte-greffe américain, permet ainsi d'améliorer la résistance de la vigne.

Ce qu'il faut faire : 
Les galles phylloxériques en face inférieure des feuilles de vigne sont créées en réaction à la piqûre du phylloxéra femelle fondatrice qui va y pondre ses œufs. Le traitement le plus simple est de cueillir les feuilles au moment de l'apparition de ces symptômes et de les brûler. Le cycle de multiplication sera ainsi coupé.

 En tout état de cause, si les galles ne se généralisent pas à tout le pied, les dégâts entraînent au maximum un retard de croissance et une baisse de la production, sans mettre le pied en danger.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire